Archive pour la catégorie 'Poésie'

Actualités.

J’ai dégueulé ce matin un liquide bien sain , une sorte de purge !Apres j’ai lu Rimbaud; Vieux con comme moi qui lit coupable, un génie de 17 ans! J’ai lu . Je me suis mis a fumé un vieux pétard qui traînait dans le cendrier et j’ai dans un texte écris quelques mots sur des putes imaginaires qui peuplaient ma chambre.. Oui ce fût cela ma matinée! Merde! j’ai oublié de dire que j’avais écris un poème: Une oraison a ce qui ne doit pas se dire , une oraison au sacré!

Publié dans:Poésie |on 19 janvier, 2015 |Pas de commentaires »

la mer en face…

Je veux regarder la mer en face, avec son goût d’éternité…

Esprit, gardien des hautes œuvres de ce monde ?

Me tenir droit, le visage à l’ombre d’un arbre millénaire…

Sang humain dans mes veines ?

Toucher du front la pierre bleu des montagnes…

Et l’hiver avec moi dans sa fraicheur osseuse, comme galet dans les flancs d’une eau de source. Et la nuit posée sur toutes faces de ce monde et le dieu avec moi pour crier mon innocence…

C’est un poème en hommage aux derniers jours de l’homme, c’est un poème que je répandrai dans toutes les sphères de l’être,

Je te saisirais ce soir au grés des foules, dans un jardin près d’elle , toi qui sait que tu existes dans cette minute, cette seconde, peut-être la dernière…

 

 

Publié dans:Poésie |on 27 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Saisie en pleine foule…

Et ce n’était que fraîcheur et guise de fraîcheur. Et mon corps emporté par une joie céleste s’évaporait!J’ai écouté un matin d’été Une immense fraternité dans  une pluie venant de l’est !Et vous me direz:qu’avez-vous entendu là?Aux plus hauts faits de l’esprit se prépare la révolution du cœur!J’entends battre l’âme d’une nouvelle erre de la terre…
Ô sujet qui vient avec moi chanter ,tu seras saisie en pleine foule d’un rêve de grandeur!

Publié dans:Poésie |on 18 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

un crime pour déraison!

Noués jusqu’à l’extase. A la hanche du dieu s’accrocher enfin…J’ai vu poindre à l’horizon de son nom la poudre de tout savoir. Et le vent avec moi…
Et des vagues de brume, et l’exalté qui criait au bord des passions blanches de la pensée…
Et l’idée comme assaillie s’en allait brouter les exhalaisons de l’être…
Je veux!
Une terre glacée a l’équinoxe de tes yeux!
Je veux !
Un crime pour déraison!
Je veux le sens immédiat et total du haut, du bas et tes jambes ouvertes à l’appel de ce chant…
je veux l’avortement des œuvres mortes de ce monde!
J’en appelle par ma grâce d’homme a la blessure innommée des anges de l’autre monde…
je veux soupirer enfin!

Publié dans:Poésie |on 18 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Jusqu’à l’oubli d’être née…

Je ferais venir en vous un trouble si profond que le goût du sel en haute mer sera comme une ivresse oubliée!

Je vous écouterais si longtemps que vous oublierez votre âge et votre naissance!

A l’égard de votre corps je serais injurieux, pour que tu te souviennes de ta première caresse à l’ombre d’un arbre sous la pluie de l’enfance!

Je serais si lent à retenir mon désir que tu oublieras ma présence cette nuit dans ton lit!

Ecoute ce qui s’écrit dans la nuit de ton absence!

Pèse de tout son poids ses mots que je te donne!

Jusqu’à l’oubli d’être née!

 

Publié dans:Poésie |on 18 décembre, 2013 |Pas de commentaires »

Mektoub |
A l'encre de nos plumes |
Ailant vers Fred |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rougepolar
| Kenningar
| Manouch11poesies